La barre des -50kg est franchie

Ce matin, je pèse 92 kg ! J’ai donc perdu mon 50ième kilo et mon IMC est désormais de 27,5. C’est formidable. Mon médecin, que j’ai revu suite à une petite bronchite, a été très agréablement surpris et n’en revenait pas trop. J’ai même quelques collègues du boulot qui commencent à s’inquiéter pour moi et me demande si ça va s’arrêter un jour et que c’est largement suffisant comme ça 🙂 Je leur répond que ma cible est quasi atteinte (90 kg) et que je devrais m’inquiéter si je passe sous la barre des 85 kg. Nous n’en sommes pas encore là et le rythme de la perte de poids ralentie beaucoup.

poids-080314

Je me trouve globalement très en forme et je continue à pratiquer beaucoup de sport. Durant une semaine de sport d’hiver au ski, nous avons fait 5h de ski et plus de 100km par jour (je me suis amusé à tracer nos parcours avec mon application RunKepper). Cette semaine de ski a été très agréable avec près de 50kg en moins à porter sur les skis et dans les tires-fesses ! J’arrive enfin à m’arrêter où je veux quand je veux, même dans les pistes noires. Une chose étrange, j’ai beaucoup moins  le vertige qu’avant. Est-ce lié à la perte de poids… ? J’ai juste eu un peu de mal à enchaîner en VTT le dimanche du retour et j’ai simplement fait un peu de course à pied cette semaine. Les jambes ont bien chauffé pendant ces 10 derniers jours. Je vais me poser un peu avant de reprendre mon plan d’entraînement pour mon triathlon début mai. Je me suis inscrit aussi à une petite épreuve début Avril pour tester les relais natation (200 m) > vélo (8 km) > course à pied (2,5 km). Je suis chaud bouillant et j’ai hâte d’y être et de me tester sur ce type d’épreuve que j’ai toujours rêver de faire ! Me voilà presque devenu TRIATHLÈTE : le rêve !

Côté alimentation, j’ai trouvé un équilibre naturel. J’ai remarqué que j’ai maintenant plus de faciliter à manger du sucré que du salé. J’arrive aussi à manger un peu plus de quantités mais sans jamais abuser ni avoir mal ou encore vomir. Je sais très bien désormais quand il faut s’arrêter de manger sans jamais avoir de douleurs particulières. J’arrive à passer inaperçu dans des repas de groupe et personne ne se rend compte de rien. Je mange vraiment de tout mais toujours pas une goûte de boisson gazeuse ni de repas à base de poireaux ou flageolets / lentilles. Je souffre uniquement avec les plats trop gras (tartiflette, frites mayonnaise, pizza trop riches…) et j’ai alors des brûlures d’estomac très désagréables pendant 15 à 30 minutes. Mais tous ces aliments gras sont bien identifiés donc je gère. Je ne craque jamais vraiment mais le soir, j’ai toujours besoin de ma dose de chocolat noir. Il faudrait juste que j’arrive à goûter en milieu d’après midi pour éviter d’avoir trop la sensation de « creux » (plus que de faim réellement) en rentrant le soir à la maison. Cette désagréable sensation est par contre très très vite calmée avec une simple mandarine, une banane ou une simple tranche de pain au beurre.

Côté traitement complémentaire, je continue à prendre simplement un comprimé de vitamines chaque matin. Ma tension est stable à 12,7 sans aucun traitement et c’est super.

En conclusion, je n’ai vraiment aucun regret ni aucune souffrance particulière et c’est vraiment l’opération parfaite pour moi. Je me laisse aller désormais sans avoir à réfléchir à ce que je dois manger ou pas. Tout est devenu très naturel.