Bilan des 14 mois

Voilà quelques temps que je n’ai pas donné de nouvelles. Alors en voilà quelques bonnes 🙂

Cela fait maintenant 14 mois que l’opération a eu lieu et je vais de mieux en mieux. Mis à part un dernier bilan sanguin qui a mis en évidence un manque de vitamine B12, tout va pour le mieux. Je traite cela actuellement avec une gélule à avaler chaque mois pendant 6 mois.

Je pèse ce matin 85,6kg. J’ai donc perdu plus de 56 kg : c’est vraiment fabuleux. La raison essentielle de cette perte de poids est vraiment liée à la pratique sportive devenu intensive au fil des mois. Pour tout vous dire, j’ai participé cet été au Triathlon d’Embrun : le fameux EMBRUNMAN en courte distance. Au menu : 1,5km de nage + 42 km de vélo avec 700m de dénivelé positif + 10 km de course à pieds. Moi qui avait peur d’être éliminé au temps (car il y a des temps limites à respecter), j’ai terminé en bonne position proche de la 500ème place sur les 1000 participants. J’étais fatigué après pus de 3h d’effort mais tellement heureux et ému d’avoir réalisé cette performance. C’était mon défi personnel pour 2015 et je l’ai finalement réalisé dès cet été !

Vous l’aurez compris donc : I’M (toujours) VERY HAPPY !!!

Bilan 1 an après

Que le temps passe vite ! Me voilà aujourd’hui à l’hôpital pour un bilan post opération 1 an pile jour pour jour après mon opération… avec 54kg en moins sur la balance 🙂

Je me remémore le stress que j’avais en attendant dans cette chambre d’hôpital à l’époque. Il est bien moins important aujourd’hui même si j’appréhende encore un peu l’anesthésie. Et oui car, au programme du jour :
– une prise de sang
– une fibroscopie en début d’après midi
– une pesée et prise de tension
– une visite de la psychologue
– une visite de la diététicienne

J’espère croiser l’équipe médicale et mon chirurgien pour fêter cette victoire ensemble.

Je ne sais pas si le sujet de la chirurgie réparatrice sera abordé car globalement mon corps n’a pas trop mal supporté cette transformation radicale. Je pense que c’est dû au sport que je pratique très activement 4 à 6 fois par semaine. Je ne ressent pas le besoin d’enlever le surplus de peau et je n’ai pas envie d’une 2ème opération surtout.

Mon bilan personnel est extrêmement positif. J’ai retrouvé un corps « normal » et j’ai le sentiment d’avoir rajeuni de 10 ans 🙂

Ma famille et mes collègues au travail sont maintenant tous habitués à ce nouveau corps. Ceux qui ne m’ont pas vu depuis plusieurs mois ont souvent un choc ! Pour tous ceux qui ne me connaissaient pas avant, ils ne s’imaginent pas le chemin parcouru et quand je leur raconte mon aventure, ils sont toujours extrêmement surpris et ils ont du mal à m’imaginer avec 50kg de plus.

Je n’ai plus aucune souffrance pendant ni après le sport et c’est devenu une vraie habitude de vie. Quel plaisir de nager, courir et faire du vélo ! Mon prochain triathlon aura lieu le 5 juillet et je suis bien préparé ! Mes dernières performances :
– plus de 3h de vélo route à 32km/h de moyenne
– courir le 10km en 52 minutes
– nager 2,5km en 50 minutes
Pas mal !

Autre habitude de vie : la nourriture. Je ne souffre jamais vraiment de la faim et les « envies » sont très très vite comblées par un petit morceau de pain au beurre ou un fruit. Étant donné que je fais beaucoup de sport, je dois compenser en prenant un encas vers 11h le matin, en buvant bien avant et après les repas et en prenant un goûter vers 16h. Tout cela est devenu mon quotidien et je n’y pense même plus. Je n’ai plus du tout de remontées acides et je mange presque de tout. Je reste très attentif à ne pas boire de gazeux ni manger les aliments interdits (flageolets, choux, poireau…). Seuls les aliments très gras (chips, frites, nutella, hamburger…) me provoquent de fortes gênes de digestion ( brûlures). C’est étrange la façon dont le mental réagit face à des douleurs après manger : on n’en a plus envie après même si on c’est régalé en le mangeant. Tous les aliments « plaisirs » sont devenus difficiles à digérer donc je n’en ai plus envie !

Côté budget, j’ai dû changer de garde robe en 3 vagues successives à 100kg, 90 kg et maintenant. Depuis que mon poids est stabilisé, je peux me faire un peu plus plaisir. Je porte des vêtements en taille L quand il me fallait du XXXL il y a un an. Nous avons fini par liquider tous mes vieux habits au relais.

Pour conclure, je n’aurais souffert qu’une seule journée après l’opération et l’avenir est maintenant devant moi. Je ne regrette vraiment rien et je ne peux que le conseiller si c’est possible de la faire.

J’espère que ce blog permettra à d’autres personnes en obésité morbide de passer le cap et d’oser cette opération (miracle dans mon cas).

Bilan des 10 mois : stabilisation

Je n’avais pas donné de nouvelles depuis quelques temps. Voilà déjà 10 mois que mon opération sleeve a eu lieu. Mon poids est stable depuis 6 semaines autours de 91kg pour 1,83m. Ma perte de poids est donc de 51kg et mon IMC est de 27,17. Je ne pense pas que je vais descendre sous les 90kg car je me muscle beaucoup.

En effet, mon niveau de pratique sportive est monté d’un cran. J’ai réalisé mon 1er triathlon distance découverte en avril comme prévu. J’ai terminé sur le podium de ma catégorie Vétéran 🙂

Prochain objectif : le triathlon de Roeux ce dimanche 4 mai. Au programme : 750m de natation + 28 km de vélo + 8 km de course à pieds. Je pense finir l’épreuve en 1h30 ou 1h45 selon mon état de forme.

Je me rends compte que je dépense énormément d’énergie dans le sport. Mon outil de mesure Runkeeper me signale parfois plus de 2700 calories dépensées sur une sortie longue en vélo route (90km). Il m’arrive parfois de réaliser jusqu’à 8 entraînements par semaine et d’enchaîner les disciplines (vélo + course à pieds à la suite). Mon corps est donc beaucoup plus musclé qu’avant et j’élimine peu à peu le surplus graisseux. Ma perte de poids est donc certainement supérieure à 51kg car j’ai repris de la masse musculaire.

Pour compenser les coups de fatigue après le sport, j’essaie de manger un petit encas après l’effort et j’essaie de manger pendant le vélo des compléments sous forme de gels. Mais il faudrait que je mange plus solide comme des barres de céréales par exemple. Il faut surtout que je parte « le ventre plein » sous peine de faiblesse. Je reste globalement moins fatigué après le sport qu’avant et j’ai surtout  moins de douleurs en tout genre. L’essentiel est que je prenne surtout beaucoup plus de plaisir sans me blesser ! Pourvu que cela dure…