Bilan 1 an après

Que le temps passe vite ! Me voilà aujourd’hui à l’hôpital pour un bilan post opération 1 an pile jour pour jour après mon opération… avec 54kg en moins sur la balance 🙂

Je me remémore le stress que j’avais en attendant dans cette chambre d’hôpital à l’époque. Il est bien moins important aujourd’hui même si j’appréhende encore un peu l’anesthésie. Et oui car, au programme du jour :
– une prise de sang
– une fibroscopie en début d’après midi
– une pesée et prise de tension
– une visite de la psychologue
– une visite de la diététicienne

J’espère croiser l’équipe médicale et mon chirurgien pour fêter cette victoire ensemble.

Je ne sais pas si le sujet de la chirurgie réparatrice sera abordé car globalement mon corps n’a pas trop mal supporté cette transformation radicale. Je pense que c’est dû au sport que je pratique très activement 4 à 6 fois par semaine. Je ne ressent pas le besoin d’enlever le surplus de peau et je n’ai pas envie d’une 2ème opération surtout.

Mon bilan personnel est extrêmement positif. J’ai retrouvé un corps « normal » et j’ai le sentiment d’avoir rajeuni de 10 ans 🙂

Ma famille et mes collègues au travail sont maintenant tous habitués à ce nouveau corps. Ceux qui ne m’ont pas vu depuis plusieurs mois ont souvent un choc ! Pour tous ceux qui ne me connaissaient pas avant, ils ne s’imaginent pas le chemin parcouru et quand je leur raconte mon aventure, ils sont toujours extrêmement surpris et ils ont du mal à m’imaginer avec 50kg de plus.

Je n’ai plus aucune souffrance pendant ni après le sport et c’est devenu une vraie habitude de vie. Quel plaisir de nager, courir et faire du vélo ! Mon prochain triathlon aura lieu le 5 juillet et je suis bien préparé ! Mes dernières performances :
– plus de 3h de vélo route à 32km/h de moyenne
– courir le 10km en 52 minutes
– nager 2,5km en 50 minutes
Pas mal !

Autre habitude de vie : la nourriture. Je ne souffre jamais vraiment de la faim et les « envies » sont très très vite comblées par un petit morceau de pain au beurre ou un fruit. Étant donné que je fais beaucoup de sport, je dois compenser en prenant un encas vers 11h le matin, en buvant bien avant et après les repas et en prenant un goûter vers 16h. Tout cela est devenu mon quotidien et je n’y pense même plus. Je n’ai plus du tout de remontées acides et je mange presque de tout. Je reste très attentif à ne pas boire de gazeux ni manger les aliments interdits (flageolets, choux, poireau…). Seuls les aliments très gras (chips, frites, nutella, hamburger…) me provoquent de fortes gênes de digestion ( brûlures). C’est étrange la façon dont le mental réagit face à des douleurs après manger : on n’en a plus envie après même si on c’est régalé en le mangeant. Tous les aliments « plaisirs » sont devenus difficiles à digérer donc je n’en ai plus envie !

Côté budget, j’ai dû changer de garde robe en 3 vagues successives à 100kg, 90 kg et maintenant. Depuis que mon poids est stabilisé, je peux me faire un peu plus plaisir. Je porte des vêtements en taille L quand il me fallait du XXXL il y a un an. Nous avons fini par liquider tous mes vieux habits au relais.

Pour conclure, je n’aurais souffert qu’une seule journée après l’opération et l’avenir est maintenant devant moi. Je ne regrette vraiment rien et je ne peux que le conseiller si c’est possible de la faire.

J’espère que ce blog permettra à d’autres personnes en obésité morbide de passer le cap et d’oser cette opération (miracle dans mon cas).

La barre des 20kg en moins est franchie

Me voilà à nouveau connecté après 15 jours de vacances. Mon premier reflexe en arrivant a été de me peser car je n’en avais pas eu l’occasion depuis notre départ le 3 août. Résultat très encourageant avec 120,6kg sur la balance soit plus de 21kg de perdus depuis mon opération le 27 juin. Mon IMC est donc de 36 (obésité sévère).

Physiquement, la différence est bien perceptible et ma famille proche a été très surprise après seulement 15 jours d’absence. J’imagine déjà la tête des collègues en arrivant au boulot lundi matin après 1 mois 1/2 d’arrêt 🙂 J’ai du acheter en urgence un pantalon et quelques polos car je flottait trop dans mes anciennes tenues.

J’ai pratiqué beaucoup d’activités physiques durant ces vacances, notamment la 1ère semaine en montagne où j’ai beaucoup randonné en famille (record de 10 km et plus de 4h de marche sur la journée). Les montées étaient assez éprouvantes mais c’était supportable. La deuxième semaine en bord de mer a été consacrée à la natation. J’ai nagé entre 10 et 30 min chaque jour sans compter les jeux dans l’eau avec les enfants. J’avais décidé ce matin de faire une sortie de vélo mais la météo ne m’aide pas avec cette pluie de m… .

Côté alimentation, j’arrive désormais à manger de tout ou presque en évitant les aliments interdits et déconseillés. Je m’arrête de manger dès les premières sensations de satiété et je n’ai jamais subit de vomissement pour avoir été trop gourmand. Les quantités restent globalement très faibles et il n’est pas question de boire avant de manger sous peine de caler encore plus vite. Le petit cachet de Pariet a été souvent nécessaire pour éviter les brûlures d’estomac en fin de journée.

Côté forme, je ne ressent pas de fatigue particulière et je suis globalement plus actif. Chaque mouvement est plus facile comme vous pouvez vous en douter. Les nuits sont bonnes même sans la machine anti-apnée que je n’utilise plus depuis 1 semaine.

Voilà en image mon tableau de marche. Prochain RDV avec le chirurgien le 1er Octobre. Lors de notre dernier RDV du 31 juillet, il m’avais fixé comme objectif de perdre lors des 2 prochains mois ce que j’avais perdu au cours du 1er mois soit 12kg (-24kg au total). Plus que 3kg à perdre en 6 semaines pour atteindre cette cible intermédiaire. Ça devrait aller 🙂

bilan3-18aout2013

Les conditions pour bénéficier d’une sleeve

Quelles sont les conditions pour bénéficier d’une sleeve ?

– il faut souffrir d’obésité morbide ou sévère. L’indice de masse corporel (IMC) doit être supérieur à 40. Si vous avez un souci de santé type hypertension artérielle, apnée du sommeil, diabète, asthme, … l’IMC doit être supérieur à 35

– avoir le feu vert de son médecin généraliste

– avoir subit des échecs après des régimes ou un suivi diététique avec son fameux effet « yoyo »

– avoir rencontré un chirurgien 6 mois avant l’opération

– avoir eu le feu vert d’une équipe pluridisciplinaire qui décide quelle est l’intervention la plus adaptée après un bilan complet pré-opératoire : chirurgien, nutritionniste, psychologue, pneumologue, anesthésiste, …

– avoir le feu vert de la sécu à moins de vouloir tout auto-financer

J-10 avant l’opération

Nous y voilà ! Dernière journée de repas sans aucune contrainte. Demain, je débute la phase de préparation pour l’opération prévue le 27 juin 2013.

Au programme :

  • du fromage blanc
  • des petits suisses
  • des biscottes ou cracottes
  • de la viande blanche
  • du poisson
  • des fruits ou des compotes

Le résultat en image :

photo

L’objectif de cette « detox » est de diminuer le volume du foie. Il n’y a pas vraiment de limite de quantité. Espérons juste que j’arrive à faire varier les menus et les plaisirs 🙂

Côté sport, j’ai parcouru 50 km de vélo en un peu plus de 2h. Mais c’est globalement difficile de faire du sport. Seuls les sports « portés » sont tenables : piscine, natation.

Ma dernière pesée annonce 141kg.